France
contact@sante-et-gourmandise.com

Pain au levain naturel IG bas au petit épeautre

La santé dans l'assiette pour les gourmets

Pain au levain naturel IG bas au petit épeautre

Pain au levain naturel IG bas _ santé et gourmandise
UN DÉLICIEUX PAIN AU LEVAIN IG BAS AU PETIT ÉPEAUTRE

Après mes essais à la levure de boulanger, ce week-end, j’ai décidé d’expérimenter mon premier pain au levain à la farine de petit épeautre T 110. 
Pourquoi cette décision soudaine ? C’est tout simple ! Il y a une semaine, j’ai eu le plaisir de récupérer un petit pot de levain actif. Après un essai peu concluant pour réaliser mon propre levain, j’ai sauté sur l’occasion ! Si vous n’avez pas la possibilité d’en récupérer autour de vous et que souhaitez vous lancer dans l’expérience en confectionnant votre levain maison, je vous recommande ce quide pour avancer pas à pas dans sa réalisation. Pour entretenir votre levain, il vous suffira simplement d’utiliser de la farine complète ou intégrale.

Une fois mon petit bocal en main, je n’avais alors qu’une hâte, c’est de tester cette petite merveille ! Cependant, le levain demande de l’attention, de la patiente et surtout, de l’adaptation. En effet, il a d’abord fallu le nourrir chaque jour de farine de petit épeautre afin de tester ses réactions face à cette farine. Et bien sachez qu’il s’en est délecté ! Une fois mon levain prêt, il était alors temps de passer aux choses sérieuses !

FAIRE SON PAIN AU LEVAIN, ÇA VAUT LE COUP ?

Oh que oui, c’est un régal ! Entre la satisfaction d’avoir entretenu mon petit levain, d’avoir bichonné la pâte avec soin et ce petit goût apporté par le levain.. Une gourmandise incomparable ! Cette façon de faire me rend super curieuse. J’adore observer les différentes réactions face aux farines utilisées, l’influence d’un milieu humide, sec, froid, tempéré.. L’apprentie chimiste qui est en moi se régale ! 
Et puis, quand on se retrouve dans des journées productives en cuisine, on profite de la lancée et on ne perd pas le rythme ! Sinon, concrètement ? Punaise, qu’il est bon ! Une croûte bien craquante, une mie moelleuse qui a bien levé, une mie qui n’est pas mouillée. En plus, une fois votre levain prêt, vous pourrez l’utiliser à volonté comme levure naturelle dans votre boulange. Il apportera de la saveur à vos préparations et les rendra beaucoup plus digestes.

COMMENT ÇA MARCHE ?

Pour cette recette, nous utiliserons de la farine de petit épeautre T 110 ( j’utilise celle-ci ). Légèrement plus raffinée que la farine T 150, elle permettra à votre pain de monter plus facilement, pour un résultat super moelleux et savoureux. Dans ma cuisine de tous les jours, j’utilise plutôt la T 150 qui fonctionnera aussi, mais le pain montera moins facilement. C’est pourquoi, pour un premier essai, je recommande plutôt la T 110 ! 
Personnellement, je l’adore ! Son petit goût de noisette qu’elle apporte avec délicatesse à chaque préparation est un vrai régal. En plus, en tant que variété ancienne, faible en gluten et non hybridée, elle est ultra digeste et riche en nutriments essentiels. Elle a donc toutes les raisons d’être adoptée !

Faire son pain au levain _ santé et gourmandise
Faire son pain au levain _ santé et gourmandise
LES QUALITÉS DIÉTÉTIQUES DU LEVAIN

Tout d’abord, il faut savoir que le levain, contrairement à la levure boulangère, est le résultat d’une fermentation lactique. C’est ce qui donnera à votre pain cette saveur caractéristique, souvent très appréciée par les amateurs de bon pain. Une saveur, à mon goût, nettement plus agréable et plus subtile que celle du pain à la levure. 

D’un point de vue nutritionnel, c’est surtout ce qui rendra votre pain plus digeste qu’un pain à la levure. Pourquoi ? C’est tout simple. Dans un premier temps, lorsque la fermentation s’effectue sous l’action du levain, les bactéries à l’œuvre se nourrissent d’amidons qui se trouvent alors dégradés en maltose. C’est cette transformation qui facilitera le travail de votre appareil digestif.

Dans un second temps, les bactéries lactiques vont faciliter la digestion en décomposant naturellement l’acide phytique en inositol (vitamine B), en phosphates de calcium et en magnésium bio-disponible. Votre corps pourra ainsi assimiler tous ces bons nutriments avec simplicité, en limitant tout inconfort digestif, contrairement à un pain réalisé à base de simples levures. La fermentation au levain est donc fortement recommandée, en particulier pour les pains réalisés à base de céréales complètes ou les personnes souffrant de problèmes digestifs.

LA CONSERVATION

Enfin, si le levain présente un autre avantage considérable, c’est sa longue conservation. En effet, le levain est une recette ancestrale de conservation. Un pain au levain bien fait rassit lentement et reste très bon pendant une semaine sans problème, parfois même plus longtemps si on l’enveloppe dans un torchon. Un pain à la levure, quant à lui, rassit souvent en une journée.

Déguster du bon pain au levain IG bas avec gourmandise, tout en faisant du bien à son corps et à sa santé, c’est le top non ? Alors, prêts à tenter l’expérience ? En avant pour la recette !

Pain au levain naturel IG bas _ santé et gourmandise
Pain au levain naturel IG bas _ santé et gourmandise
INGRÉDIENTS POUR UN PAIN :

200g de farine de petit épeautre T110
50g de farine de pois chiches
125 ml d’eau tiède
100g de levain prêt à l’emploi ( 50% farine / 50% eau )
1 cac de graines de sésame
sel à votre goût ( environ 5g )

INSTRUCTIONS :

1. Commencez par mélanger les farines avec l’eau. Mélangez bien jusqu’à l’obtention d’une pâte puis couvrez et laissez reposer environ 30 minutes.

2. Ensuite, ajoutez le levain, puis pétrissez à nouveau. Soyez patient, la pâte sera très ferme au départ, puis va se détendre petit à petit en se mélangeant au levain. Vous pourrez alors la travailler plus facilement et l’assouplir en effectuant des gestes rotatifs.

3. Ajoutez ensuite le sel, puis mélangez jusqu’à obtenir une pâte souple et un peu collante. Formez une boule en effectuant des gestes rotatifs, puis couvrez et laissez alors pousser la pâte environ 3 heures dans une zone tempérée.

4. Le volume de votre pâte devrait avoir doublé. Vous pouvez alors pétrir à nouveau votre pâte en effectuant des gestes rotatifs afin d’y faire entrer l’air. Il est maintenant temps de réserver votre pâte au frais. Laissez-la reposer toute la nuit ( 8 à 12h ). C’est à ce moment que les saveurs du levain et des farines vont se développer pour un résultat délicieux.

LE LENDEMAIN :

5. Maintenant, il est temps de sortir votre pâte. Elle devrait avoir doublé de volume pendant la nuit et être bien ferme. Laissez-la alors se détendre à température ambiante.

6. Une fois votre pâte détendue, il est temps d’y apporter de la force et de l’air en effectuant plusieurs rabats. Attention cependant, travaillez en douceur, c’est une farine délicate.

7. Façonnez ensuite votre futur pain. Formez alors une boule, farinez puis déposez-le dans un moule huilé et fariné. Ensuite, couvrez, puis laissez reposer à température ambiante pendant 1h30 environ.

8. Faites ensuite préchauffer votre four à 240 ou 250°C selon votre four. Placez-y votre plaque de cuisson le plus bas possible avec un petit récipient en terre cuite ou en verre vide. Le four doit chauffer au moins 30 minutes avant d’enfourner pour un résultat optimal.

PASSONS MAINTENANT À LA CUISSON :

9. Commencez par préparer votre pâte en la déposant sur une feuille de papier cuisson, puis en l’entaillant sur le dessus. Le gaz produit durant la cuisson pourra ainsi s’en échapper et aider votre pain à lever plus facilement. Préparez également un grand verre d’eau.

10. Tout de suite après, enfournez en déposant votre pâton sur la plaque de cuisson et provoquez un coup de buée en jetant l’eau dans votre récipient préalablement chauffé dans le four puis fermez immédiatement la porte.

11. A partir de ce moment, il ne faut plus ouvrir la porte du four afin que le pâton puisse lever. Laissez votre four chauffer à 240°C pendant les 10 premières minutes de cuisson afin de récupérer la chaleur perdue à l’ouverture de la porte du four, puis baissez à 210°C pour les 20 à 25 minutes restantes. 

12. Une fois la cuisson terminée, éteignez votre four, puis ouvrez la porte quelques minutes afin d’en évacuer l’humidité. Puis, déposez ensuite votre pain à refroidir sur une grille afin qu’il perde de son humidité.

Astuce : Toquez avec votre doigt sur le dessous du pain. Un pain bien cuit doit sonner creux quand il est bien cuit.

Pain au levain naturel IG bas _ santé et gourmandise
Pain au levain naturel IG bas _ santé et gourmandise
ASTUCES

Laissez bien refroidir votre pain avant de le couper pour obtenir de belles tranches. Vous pourrez ensuite le déguster, en faire de délicieux toasts et vous faire plaisir à IG bas.

Vous pourrez également vous faire plaisir en déclinant la recette à volonté en ajoutant des herbes ou bien des fruits secs selon vos envies du jour. Incorporez-les tout simplement à la pâte avec le levain. La prochaine fois, j’ai personnellement prévu d’y ajouter de bonnes noix, miam !

Question conservation, ce pain supporte très bien la congélation ! Il suffira alors tout simplement de le trancher et d’en décongeler au fur et à mesure selon vos besoins quotidiens. Bonne dégustation !

Si vous souhaitez expérimenter la boulange à IG bas, je vous recommande de jeter un oeil par ici : Levain Facile. Vous y trouverez de l’inspiration et de superbes conseils et astuces pour réussir vos pains et brioches IG bas, tout en variant les farines et les formats. En toute simplicité !

Vous êtes à cour d’idées recette ? Venez donc par ici, je vous propose différents e-book composés de recettes IG bas et végétariennes pour vous régaler au quotidien. Alors à très vite !

N’oubliez pas d’être créatifs !

 

4 réponses

  1. Laurie dit :

    Bonjour,
    Pourquoi mettais vous de la farine de poids chiches dans cette recette (goût/texture) ?
    Bonne continuation

    • camillelh dit :

      Bonjour Laurie,
      Dans cette recette, la farine de pois chiche sert à obtenir une pâte plus facile à travailler (un peu plus ferme) et à donner un petit goût brioché à votre pain. Vous pouvez cependant la remplacer par de la farine de seigle si vous préférez.

      Très belle journée !

  2. Myriame dit :

    Bonjour, je me demande si vous avez pas à oublier un ingrédient? La levure?????aucune levure même dans le levain??? Merci de me répondre car la recette m’intéresse Excellente journée

    • camillelh dit :

      Bonjour Myriame, dans cette recette, c’est justement le levain qui sert de levure ! Le levain actif va faire lever la pâte naturellement donc pas besoin d’ajouter de la levure en supplément 🙂
      Attention, il s’agit bien ici d’un levain liquide et actif pour cette recette. Si besoin, vous trouverez des conseils pour le réaliser vous-même juste ici : http://www.floured.fr/creer-propre-levain-liquide/ .
      Son action est plus lente, ce qui impose des temps de pousse un peu plus longs, mais le pain en sera encore plus savoureux, digeste et riche en saveurs.
      Belle journée à vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *