France
contact@sante-et-gourmandise.com

Pain de seigle complet au levain naturel

La santé dans l'assiette pour les gourmets

Pain de seigle complet au levain naturel

Pain de seigle complet au levain naturel _ IG bas _ santé et gourmandise
UN DÉLICIEUX PAIN DE SEIGLE AU LEVAIN, IG BAS ET DÉLICIEUX

Après mes essais avec la farine de petit épeautre, ce week-end, j’ai décidé d’expérimenter mon premier pain de seigle complet au levain naturel. 
Pour cela, j’ai tout simplement réalisé un second levain, cette fois ci alimenté à la farine de seigle T130. Si vous souhaitez vous lancer dans l’expérience en confectionnant votre levain maison, je vous recommande ce guide pour avancer pas à pas dans sa réalisation. Pour entretenir votre levain, il vous suffira simplement d’utiliser de la farine complète ou intégrale et de l’eau. C’est tout !

PAIN DE SEIGLE : L’AVENTURE DU LEVAIN

Alors, oui, le levain demande un peu d’entretien, mais rien de bien sorcier. Une fois votre levain activé, vous n’aurez qu’à le réserver au frais dans un bocal bien fermé. Lorsque vous aurez besoin de l’utiliser en boulange, il suffira alors de le réveiller en le nourrissant (50 % d’eau, 50 % de farine et hop, le voilà reparti) puis de le placer proche d’une source de chaleur. Après 4 à 6 heures, votre levain sera prêt à être utilisé. C’est de l’organisation, mais finalement, il suffira de penser à nourrir votre levain pour qu’il soit prêt au moment de boulanger. 

Au début, j’appréhendai un peu, j’avais peur de le laisser mourir en l’oubliant. Mais finalement, après 2 mois, il est toujours bien vivant et très simple d’utilisation. Pour tout vous dire, je le trouve parfait pour boulanger le week-end ! En effet, la pâte demandera un temps de repos plus long qu’avec une levure boulangère classique. Il faudra alors prendre votre temps, et surtout du plaisir à travailler un peu votre pâte. Une activité parfaite pour se détendre ! Cependant, si pour une quelconque raison nos horaires ne permettent pas de gérer les temps de repos en journée, votre pâte peut très bien être préparée le soir et placée au frais pour fermenter tranquillement pendant la nuit. Plutôt pratique, non ? Allez, il est temps de passer aux choses sérieuses !

FAIRE SON PAIN AU LEVAIN, ÇA VAUT LE COUP !

C’est un régal ! Rien à voir avec un pain à la levure boulangère. Une fois qu’on y a goûté, difficile de faire marche arrière ! Entre la satisfaction d’avoir entretenu notre petit levain, d’avoir bichonné la pâte avec soin et cette saveur apportée par le levain.. Une gourmandise incomparable ! Je me régale toujours autant à les préparer, mais surtout à les manger !

Sinon, concrètement ? Comparé à mon pain au petit épeautre complet, la farine contenant un peu plus de gluten, on obtient un résultat encore plus moelleux. La croûte est bien dorée et craquante, le pain a très bien levé et la mie est bien aérée. Une vraie gourmandise à chaque bouchée.

COMMENT ÇA MARCHE ?

Pour cette recette, nous utiliserons de la farine de seigle complète ( T130 ou T150). Cette farine bien plus faible en gluten que le blé, permettra à votre pain de monter plus facilement, pour un résultat super moelleux et savoureux. Dans ma cuisine de tous les jours, j’utilise plutôt la farine de petit épeautre. Cependant, pour varier les plaisirs et mes apports nutritionnels, la farine de seigle complète est une très bonne option pour boulanger.

En effet, très réglementée par rapport à son taux de cendres, cette farine a l’avantage d’être pauvre en gluten et riche en nutriments. Elle vous permettra alors de faire le plein de magnésium, de potassium, de calcium, de fer et de vitamine B. Des nutriments essentiels à votre organisme. En plus, c’est une farine riche en fibres et en protéines qui vous permettra ainsi d’être plus facilement rassasié sur le long terme. Personnellement, je l’adore !